Kelig Le Doré

Kelig Le Doré

La danse, Kelig Le Doré l’a abordée toute petite sur les planchers du ballet classique, pour ensuite goûter à la danse modern jazz et puis finalement contemporaine et d’improvisation sur les bancs de la fac. C’est en 2006 qu’elle se connecte au tango par le prisme d’Eva Wagner. C’est une révélation… Un choc… entre deux mondes…

En effet, formée en 1999 pendant 3 ans à la Psychanalyse Active et de courte durée (c’est-à-dire en forme de dialogue, et en face à face plutôt que la méthode classique allongée) à Paris, elle avait ouvert son cabinet (*) à Saint Brieuc depuis 2002.

Au fil des années d’expérience, elle a pu constater que sa pratique s’élargissait et s’enrichissait et donnait naissance à une forme plus globale d’introspection.Elle a pu observer au contact de ses analysants que les seuls aspects analytique, verbal, et relationnel pouvaient connaître des limites concernant l’aide qu’ils pouvaient apporter.

C’est ainsi que depuis quelques années, elle appelle holistique sa pratique de la psychanalyse.
Elle aborde et creuse effectivement avec ceux qui viennent la voir, toutes les dimensions de l’être humain, à savoir l’aspect physiologique physique et matériel, l’aspect émotionnel et relationnel, l’aspect mental et intellectuel ainsi que l’aspect énergétique et spirituel.

Le lien évident entre le tango relationnel proposé par Eva, et le travail de conscience de soi, lui a donc tout naturellement sauté aux cinq sens…

Kelig a véritablement commencé l’apprentissage du tango fin 2012 auprès de Benjamin Durbecq, et s’est formé en parallèle deux ans plus tard aux côtés de Luisa et Mariano Gauna. Depuis 2015 elle se perfectionne avec Stéphanie Lepeu, auprès de qui elle s’initie plus profondément aux deux rôles de guideur et guidé.

De manière un peu surprenante, trois de ses maitres de danse sont passé par le studio Dinzel, creuset et terreau d’explorations, d’innovations, de connexions profondes à soi, à son corps, à l’autre, au monde…

Passionnée par la nature humaine, elle continue sans relâche de creuser, découvrir et explorer de nouvelles pistes, aider autrui à devenir plus conscient de lui même, ainsi qu’à se délivrer de ses blessures et conditionnements, tout cela afin de pouvoir vivre totalement dans sa plénitude d’être, léger et joyeux de chaque instant.

Danser sa vie !

(*) www.keligledore-psychanalyste-bretagne.fr